Edition 2017

PALMARES ÉDITION 2017

Grand Prix Doc En Courts

Parce que le film réussit, par son écriture singulière, à nous emmener dans un univers très intime, le territoire douloureux de l’enfance du cinéaste — un territoire qui nous renvoie à nos propres enfances. Un corps jeté en pâture, à la fois émotionnel, social et politique où le corps de l’enfant interroge l’enfance du corps.

La Nuit appartient aux enfants

François Zabaleta, France, 27min (2017)
Aussi loin que je me souvienne je n’ai jamais eu faim. Ainsi commence le récit autobiographique d’un homme qui raconte tout à la fois l’anorexie mentale dont il a souffert enfant puis adolescent, et le rapport souvent difficile qu’il continue, devenu adulte, d’entretenir avec la nourriture, avec l’acte même d’ingérer des aliments solides.
Redim_LaNuitAppartient

Prix Graine de Doc'

& Mention Spéciale du Jury

Pour la cohérence de son dispositif de filmage et de montage. Une traversée poétique et sensorielle qui donne un visage à une rue sans nom. Des gestes quotidiens saisis au rythme des rails, une promenade dans un lieu fragmenté mais uni par ses lignes, ses regards et ses sons. Un film travelling qui regarde avec la patience nécessaire et sans autre ambition que celle de voir.

NO'l

Aline Magrez, Belgique & Vietnam, 23min (2017)
Des câbles qui joignent . Quelques visages, des photos, des autels . Puis des machines et des gestes. Un portrait sensitif d’un lieu qui lie et se relie.
Redim_Nol

Prix du Public

Nous avons apprécié la mise en abîme du sujet et de son traitement. En rendant le personnage du film complice de ses contraintes, la réalisatrice parvient à nous faire réfléchir à la notion de temps, et nous fait passer de la théorie à la pratique du temps.

Hopptornet

Maximilien Van Aertryck & Axel Danielson, Suede, 17min (2016)
Une vieille femme assise à sa fenêtre tricote, je l’ai toujours connue ainsi. J’ai une unique bobine de 13 minutes pour la filmer. J’aimerais qu’elle me parle du temps qui a filé sous ses yeux, de la mort qui approche. Elle s’applique à répondre, alors que pellicule défile, irrévocablement…

Mention Graine de Doc'

Un documentaire radical qui nous place dans la peau d'un soldat opérateur d'une arme d'assassinat invisible. Associant des témoignages glaçants à des images cliniques d'un oeil-machine, ce film met une voix surpuissante à des ombres et des pixels, à la merci de ces drones qu'on appelle des faucheuses.

Find Fix Finish

Sylvain Cruiziat & Mila Zhluktenko, Allemagne, 20min (2017)
Nous connaissons très peu le travail quotidien des militaires qui pilotent à distance les drones servant aux « assassinats ciblés ». Trois « opérateurs » américains témoignent en voix-off de leur expérience, étonnante et cruelle, sur des images qu’ils auraient pu tourner eux-mêmes, dans le but de « trouver, cibler, éliminer ».
Redim_FindFF

Doc En Courts - ©2019 copyright, tous droits réservés