Hors compétition

HORS COMPÉTITION

Mer. 11/12 - 20h45

DOC IS ROCK !

En ouverture de ce 19e festival dédié au court-métrage documentaire, place au rock ! Au menu deux films étonnants sur la guitare électrique : Cordes Sensibles et The six can talk. Ce dernier sera suivi d’une discussion avec son réalisateur Selim Tigrine.

Le tout agrémenté d’intermèdes musicaux.

Cordes Sensibles

Ross Harris & Stanley Gonzales, 8 min (2019)

Mark Goffeney commence à jouer de la guitare à l’âge de 9 ans, avec une gratte déglinguée récupérée dans une décharge.
Dans les années 80, il monte un groupe avec lequel il écume les petites scènes de San Diego. Il rêve de devenir une rock star.
 

Trente ans plus tard, son rêve ne s’est pas réalisé. Pourtant, Mark joue de la guitare comme personne d’autre. Dans ce documentaire simple, direct, sans artifices et sans mélo, le musicien revient sur son parcours avec humour, pied au plancher sur la “Highway to Hell”.

880x495_335869

The Six Can Talk

Selim Tigrine, 35min (2019)

C’est au travers d’un road-trip musical allant du Blues au Metal, que Paul Personne, Loran des Bérurier Noir, Francis Zégut et Laura Cox mais aussi Guillaume de L’atelier Kraken décrivent la guitare électrique comme une arme de contestation.

« Diplômé d’un Master en Cinéma & Audiovisuel, j’ai toujours été passionné par la musique et le cinéma de genre. Après plusieurs courts métrages de fiction dans le registre du fantastique et de l’horreur j’ai décidé de revenir à mon premier amour, la musique, avec le documentaire The Six Can Talk ». Selim Tigrine 

photo Tigrine

Jeu. 12/12 - 15h00

DOC EN COURS #1

Rencontre avec les étudiants de Lussas.

Ardèche Images est l’un des centres les plus dynamiques du documentaire français. En son sein s’est développé un Master dédié à la création documentaire dans lequel des cinéastes plein d’avenir fourbissent leurs premières armes. Cette séance sera l’occasion de découvrir trois formidables films produits durant ce cursus et converser avec Chantal Steinberg, sa Directrice de formation.

Histoire de portefeuilles

Clara Sanz Cuesta, LUSSAS, 12min (2015)

5 portefeuilles, 5 histoires, 5 portraits.

Histoires_de_portefeuilles_CLARA_SANZ

Chemins brûlés

Damien Cattinari, LUSSAS, 14min (2019)

Un homme peut dormir une vie entière en se souvenant tous les matins d’avoir rêvé. Mais que cet homme qui rêve prenne conscience une fois, une seule fois, que cet homme se souvienne que son rêve, jamais il ne l’a vécu… Et c’est le monde entier que cet homme aura alors perdu.

Chemins_brules_CATTINARI_Damien

A nous la vie de chateau

film collectif, LUSSAS, 35min (2019)

Tandis qu’ils arpentaient le territoire à la recherche d’histoires passées, les 12 réalisateurs ont fait au présent des rencontres, ont prété l’oreille à des paroles : souveraines, libres. Qui disent que la vie de château, ce n’est pas forcement celle des châtelains. Mais alors c’est quoi la vie de château? 

Des paroles souveraines, libres, qui disent que la vie de château, ce n’est pas celle des châtelains.

La_vie_de_Château_FILM_COLLECTIF

Jeu. 12/12 - 18h00

DOC EN COURS #2

Rencontre avec les étudiants de Lyon 2.

Depuis quelques années, l’Université Lyon 2 propose un Master dédié à la création documentaire dans lequel des cinéastes plein d’avenir fourbissent leurs premières armes. Cette séance sera l’occasion de découvrir des films produits durant ce cursus, rencontrer leurs réalisateurs et converser avec Jacques Gerstenkorn, son Directeur de formation.

La Loterie de Babylone

Gerardo Ramos, 28min (2019)

Rue de Marseille, Lyon. Une balade cinématographique au cœur de cette rue multiculturelle et vivante. Une expérience sensorielle où les retrouvailles hasardeuses des reflets dans les vitrines s’alternent avec les récits de vie de personnages attachants…

Babylone

Pastille Documentaire : Lire, Ecrire

Manon Brookfield, 7min (2019)

Pastille Documentaire réalisée dans le cadre du Master 1 Cinéma et Audiovisuel, Lyon 2. D’après la thèse de Sara Majaji « S’approprier l’Ecrit autrement ? : du diagnostic à la remédiation chez des enfants en difficulté sur l’Ecrit

Capture d’écran 2019-11-30 à 17.52.40

Tableaux de famille

Cindy Grassi 12min (2019)

Famille

Ven. 13/12 - 18h00

COMBATS ORDINAIRES

Série de portraits documentaires en avant première.

Du plus petit au plus grand, du plus incroyable au plus banal, du plus intime au plus universel, chaque réalisateur filme à sa façon, avec son univers et sa sensibilité propre, le combat de celui ou celle qu’il a choisi de porter à l’écran. Plus qu’une série documentaire, Combats Ordinaires est un projet inédit permettant de découvrir des parcours de vie aussi uniques qu’universels. Projection en avant-première en présence des réalisateurs.

Combats ordinaires : Anna

Marie Tavernier, 6min (2019)

Anna a passé son bac l’année dernière, elle a exprimé des vœux pour de futures études. En septembre, elle est partie à Montpellier pour une licence « Arts du Spectacle ». En décembre, elle abandonne et revient à Lyon. Depuis, elle a toutes ses journées libres. Comment s’en saisir ? Qu’en faire ? Comment nourrir ses rêves ?

Anna@3x

Combats ordinaires : Alexis

Carlos Pérez-Rojas, 6min (2019)

Alexis cultive du maïs bleu en Auvergne, un maïs originaire des terres de Nahuas au Mexique. Ce maïs lui a permis de nourrir son amour pour le Mexique, un pays qu’il a dû fuir à cause de la violence.

Alexis@3x

Combats ordinaires : Emilie

Kevin Delobelle, 6min (2019)

Il y a dix ans Émilie a fait le choix de quitter son travail pour tenter la comédie. Elle nous parle de l’évolution de sa vision du métier : du jour où elle a réalisé qu’il lui faudrait travailler, à ce moment particulier où les metteurs en scène l’ont enfermée dans des rôles.

Emilie@3x

Combats ordinaires : Jean-Paul

Damien Crétinon, 6min (2019)

Jean-Paul est petit, grisonnant, discret et chaman. Il voyage dans les mondes non-visibles. Il y dialogue avec les esprits pour soigner les âmes de ceux qui viennent à lui. Au son du tambour, leurs émotions sortent.

Jean Paul@3x

Combats ordinaires : Hussamedin

Barbara Arsenault, 6min (2019)

Comment se reconstruire après l’exil ? De la Syrie à la France, Hussamedin a continué à tisser le fil de sa vie.

Hussamedin@3x

Combats ordinaires : Pauline

Laura Tangre, 6min (2019)

Pauline a un projet d’écriture. Elle écrit depuis plusieurs années de la prose, parfois poétique, et a décidé ces derniers temps de la rendre publique dans le but de publier ses textes. Son combat est celui de la confiance en sa création, de la mise à nu de son art.

Pauline@3x

Combats ordinaires : Bernard

Sylvain Daulin, 6min (2019)

Bernard, compositeur et ornithologue, se promène dans les étangs de la Dombes à la recherche des chants d’oiseaux.
Il s’en inspire pour composer la bande-son de cet endroit hors du temps.

Bernard@3x

Combats ordinaires : Luc

Fleur Tognet, 6min (2019)

Luc, tout le monde le connaît. Chaque jour, il travaille sur la place Jean Macé. Mais c’est par le chant qu’il se fait remarquer.
Luc@3x

Sam. 14/12 - 18h00

LES TRESORS DU DOCUMENTAIRE

Rencontre avec Olivier Bersou.

L’histoire du cinéma est riche de grands documentaires en format court souvent peu connus et encore moins montrés. Olivier Bersou, réalisateur et pédagogue passionnant, nous fera découvrir l’hallucinant et halluciné Dae de Stole Popov ainsi que d’autres pépites en cours de sélection. Une belle plongée en perspective ! En partenariat avec la Cinémathèque de Macédoine.

Dae

Stole Popov, 16min (1979)

Le film est un regard sur le mode de vie des Tsiganes. Il exprime une iconographie aux multiples facettes comme source d’incarnation de la compréhension romantique de la vie, sans aucun obstacle. Cette vision poétique de la vie des derniers nomades est tournée dans le milieu authentique du campement tsigane peu avant la célébration de leur plus grande fête. Le bain rituel, symbole de purification du corps et de l’âme, puis le mystère de l’accouchement et du désir de vie, sans contrainte, attaque les sens du public, ne les laissant jamais indifférents.”

artworks-000500642250-4qhq03-t500x500

Doc En Courts - ©2019 copyright, tous droits réservés